Un petit morceau de Kazakhstan 

Après une bonne semaine de repos et de préparation de notre prochaine grosse aventure en Chine, nous partons de Bishkek (capitale du Kirghizistan) en direction d’Almaty au Kazakhstan avec en ligne de mire la frontière chinoise.  Voici déjà plus de deux mois que nous pedalons en Asie centrale et le Kazakhstan sera le dernier des 5 pays de la région ! Ce ne sera qu’un petit morceau kazak car un petit regard sur la carte nous montre rapidement que nos efforts d’une semaine ne sont pas très impressionnants à l’échelle de ce gigantesque pays !

Lire la suite

Des cols, des yourtes et des chevaux …

On nous avait dit que le Kirghizistan c’était la Suisse de l’Asie centrale. Nous on trouve que c’est plutôt l’Arménie de l’Asie centrale, ça monte et ça descend tout le temps ! Martin a nominé les cols kirghizes pour l’oscar des plus beaux cols de sa vie de cycliste !

On vous avait laissé dans notre dernier article au niveau de notre dernier col tadjik, ou kirghize selon le point de vue, puisqu’il est situé dans le no man’s land de 20km entre les deux pays.

20170722-DSC_0309-Silk Road

Lire la suite

Le défi de la Wakhan valley

Intermède géopolitique : Le corridor de Wakhan a été créé pendant la période du Grand Jeu (XIXe siècle) qui voit s’affronter les deux grands empires de l’époque à savoir l’Empire Russe et l’Empire britannique en Asie. A l’époque l’Asie centrale n’avait pas de frontière définie, et les deux empires louchaient dessus pour s’étendre et/ou protéger l’Empire des Indes. L’Afghanistan et le corridor de Wakhan ont été créés à cette époque afin de définir une zone tampon entre les deux empires. Du coup lorsque l’on roule dans la vallée de Wakhan, on est à quelques mètres de l’Afghanistan et quelques kilomètres du Pakistan avec ses magnifiques sommets enneigés de l’Indu Kush .

WakhanCorridor_map

Nous sommes restés un jour de plus à Khorog que nos compères pour laisser nos estomacs et intestins faire ce qu’ils avaient à faire au calme ;-). Lorsque nous partons de Khorog, Flo se sent mieux mais ballonnée mais Martin manque encore d’énergie. C’est ça aussi le Tadjikistan, le défi n’est pas que les routes en mauvais état mais aussi ce perpétuel état lamentable de nos systèmes digestifs… Et encore quand nous croisons certains cyclistes nous nous estimons presque chanceux !

Et à la Pamir Lodge c’est Victor (vous vous souvenez notre Père-Noël qui nous a apporté un nouveau moyeu ?!) qui nous a rejoints. On pédale donc avec lui pour ce premier jour avant de retrouver notre équipe au point de RDV décidé la veille !

20170711-DSCF2790-Silk Road

20170711-DSCF2791-Silk Road

Premier bivouac avec la Wakhan team !

La vallée du Wakhan nous a réservé le même type de paysages que la route avant Khorog, mais avec une vallée beaucoup plus large et très cultivée. Par contre la route est en bien moins bon état : beaucoup plus de graviers et de sable, et la tôle ondulée commence également. Cette route nous réserve donc de nombreux massages du ventre non désirés, parfois difficiles à supporter !

Les magasins sont de plus en plus vides aussi et les légumes se font rares. Quant au fromage c’est désormais presque impossible d’en trouver !

20170712-DSCF2795-Silk Road

20170712-DSCF2799-Silk Road

Abondance (la dernière avant… le Kirghizistan !) à Ishkashim et Bernard teste des recettes surprenantes : fromage, pickles et nutella ! Ah la la ces allemands !

20170712-DSCF2803-Silk Road

20170713-DSCF2825-Silk Road

On pompe comme des Shaddocks ! Dans la vallée du Wakhan on ne peux plus trouver de bouteilles d’eau !

20170713-DSCF2835-Silk Road

3 Fatimas in the Wakhan 😉

20170713-DSCF2850-Silk Road

Les paysages deviennent de plus en plus désertiques

Après Ishkashim les routes se font plus difficiles et on doit pour la première fois pousser les vélos. Si les Shonas arrivent à passer les bancs de sable ce n’est pas le cas de tout le monde !!!

20170713-DSC_1012-Silk Road

Allez hop on pousse !

Nous nous sommes accordés un détour en jeep pour admirer la forteresse Yamchun et plonger dans les sources chaudes Bibi Fatima. Ca nous a évité un bon dénivelé sur piste raides ! Mais quelle aventure les jeep tadjikes : arrêt tous les 500 m pour refroidir le moteur avec de l’eau (le liquide de refroidissement ça n’existe pas ici !), démarrage de la jeep en la laissant rouler vers l’arrière en l’absence de démareur pour lancer le moteur. On encourageait tous le chauffeur !

20170713-DSCF2855-Silk Road

Montée à Bibi Fatima srpings

20170713-DSCF2868-Silk Road

Yamchun fortress

Après un peu moins de trois jours de pédalage nous arrivons à midi à Langar. Cette ville est la dernière avant une centaine de km de piste difficiles et sans aucun village. Nous faisons donc nos courses pour 3 jours ! Et les pâtes font partie de quasiment tous les menus : effectivement on a trouvé du pain seulement pour le pic nic de ce midi et trouver ici des flocons d’avoine pour le petit déjeuner c’est carrément mission impossible !

20170714-DSCF2891-Silk Road

Nos courses et le planning de vérification. On a prévu trois jours et demi de repas au cas où, normalement on mettra trois jours à arriver à Alichur.

Nous avons fait à ce moment là une grosse erreur que nous ne reproduirons pas : acheter un seul type de pâtes que l’on trouvait bien appétissantes mais qui se sont avérées immangeables… Malgré quelques menus de substitutions nous avons quand même perdu quelques kilos dans cette vallée du Wakhan !

20170714-DSCF2892-Silk Road

Notre vue avant de bifurquer vers le Nord pour les 100km nous séparant de la M41

Plus on s’approchait de Langar et donc du début du col, plus Flo était inquiète de ne pas y arriver. En effet on nous avait parlé de cyclistes ayant fait demi-tour parce que c’était trop difficile (trop raide, piste trop mauvaise), ou ayant pris une jeep pour le sommet. Et puis bon c’était pas comme si Flo avait une expérience des pistes ou du VTT avant ce voyage ! La sortie de Langar est extrêmement raide puis est suivie par plusieurs lacets sableux. Flo perd complètement confiance, met souvent pied à terre et c’est vraiment fatiguant de relancer le vélo (on commence à monter au dessus des 3000m d’altitude alors le souffle se fait de plus en plus rare lors d’un effort important) mais super Martin est là, lui remonte le moral et l’aide à redémarrer le vélo (en gros Flo met pied à terre à chaque virage, et c’est difficile de relancer le vélo bien chargé). Après quelques virages la route devient un peu moins raide, sans que le moral de Flo ne remonte trop… S’ajoute à la difficulté technique la peur de ralentir tout le groupe. Martin part devant et prévient l’équipe de la baisse de moral. Flo est alors attendue avec multiples encouragements par tout le monde, tellement chouette pour ça d’être en groupe ! Après une pause, Marie reste avec Flo pour la fin de la journée et on s’encourage mutuellement (c’est dur pour tout le monde). Marie descend du vélo aussi dès que Flo met pied à terre et on pousse les vélos, et on s’encourage pour remonter sur les vélos et pour essayer de mettre le moins possible pied à terre. Et finalement on y arrive ! Une fois de plus une belle leçon du vélo. Tout est dans la tête (toujours plus facile une fois que c’est fini mais bon) ! Et surtout on est plus forts à plusieurs !

20170714-DSCF2894-Silk Road

Une piste sinueuse et sableuse qui laisse à Flo un souvenir… mitigé ! Pentes à 12%/14% dans le sable : mission impossible !

 

20170714-DSCF2898-Silk Road

20170714-DSC_0149-Silk Road Ca pousse ! (mais pourquoi ça a toujours l’air moins raide sur les photos ? ;))

20170714-DSCF2901-Silk Road

20170714-DSC_0100-Silk Road

Arrivée à la première pause où tout le monde remonte le moral de Flo !

20170714-DSCF2908-Silk Road

Pffoouuu c’est dur !

20170714-DSC_0141-Silk Road

Tous autour de Bernard qui s’est fait mal au poignet ce matin avant d’arriver à Langar.

20170714-DSCF2912-Silk Road

20170714-DSC_0163-Silk Road

Premier après-midi passée ! On va y arriver !

20170714-DSCF2916-Silk Road

Flo et Marie poussent leurs vélos mais remonteront sur les vélos pour les derniers mètres de cet après-midi mémorable !

20170714-DSCF2937-Silk Road

Notre premier bivouac de ce passage vers la M41. Martin est tout souriant, c’est parce qu’on a pas encore gouté nos horribles pâtes !

 

20170714-DSCF2939-Silk Road

La vue de ce bivouac vaut la difficile après-midi pour y accéder !

Le jour suivant il nous reste un peu de la première montée mais ce sera plus plat même si l’état de la piste sera encore pire que le premier jour : sable, tôle ondulée, etc. Ca va mieux pour Flo mais aujourd’hui c’est Martin qui a un coup sur le moral. Il n’a pas beaucoup de réserves et mange habituellement beaucoup sur le vélo que ce soit pour les snacks ou pour les repas. Et là il se sent vraiment faible mais tout le dégoute, dur dur… Heureusement nous avons des sodas en poudre et une bouteille de cette boisson à la fraise va le remettre d’aplomb. L’autre soucis c’est que notre filtre MSR semble cassé, longue histoire qui va finalement se résoudre dans les jours qui viennent mais un stress de plus à des conditions déjà délicates. Il nous reste un filtre pour 7… Le Steripen des Shonas qui marche aux UV étant aussi cassé. Heureusement nous croisons des touristes allemands qui nous laissent des tablettes de Micropur (nous avions données les nôtres à des voyageurs en vélo en ayant grand besoin au début du Pamir en pensant qu’avec notre super filtre MSR on n’aurait aucun problème…!!!). Mais cette histoire de filtre nous a quand même bien inquiétés tout au long de cette journée !

20170715-DSC_0219-Silk Road

Beau goooooooosse ! 

20170715-DSC_0224-Silk Road

Une pause bien méritée. Pendant que les gars parlent comme d’habitude de matos (!!) avec Shona on se dit qu’on est fatiguées, qu’on a faim, qu’on a envie d’un snickers. La vie quoi 😉

20170715-DSC_0253-Silk Road

Second campement de nos 100 km au bout du monde, plus que la fin du col, une descente et on retrouvera l’asphalte !

20170715-DSCF2941-Silk Road

Wahouuuuuu effect !

Pour notre dernier jour nous avons une dizaine de km sur piste, un checkpoint à passer puis la seconde montée du col.

20170715-DSCF2945-Silk Road

20170715-DSCF2948-Silk Road

Le câble de frein de Marie est cassé mais elle a tout ce qu’il faut pour réparer, c’est une super mécano !! Et le tout dans le sable 🙂

20170715-DSCF2952-Silk Road

Je vous sers un peu de tôle ondulée ? 😉

20170715-DSCF2956-Silk Road

Santa Victor en conquérant

20170715-DSCF2960-Silk Road20170715-DSCF2962-Silk Road20170716-DSC_0061-Silk Road20170716-DSC_0268-Silk Road

 

On se met d’accord, pour monter tous ensembles, de s’arrêter tous les 100m de dénivelé pour faire une petite pause pour la dernière partie du col. Team spirit !! On a donc trois pauses avant d’arriver au sommet « Kargush Pass » à 4344m. Et de façon surprenante c’est bien plus facile que la première partie du col que l’on a fait le premier jour ! Les pentes sont plus douces, ouf ! L’altitude se fait sentir mais sur ce plan notre groupe se porte bien, pas de mal de crâne et pas de mal des montagnes !!! Youpiiii !!! On est juste bien essoufflés ! Flo dort assez mal ce qui est plutôt inhabituel aussi 😉 Ce qui est plus dur c’est qu’avec notre régime des derniers jours sans aucun légumes, seulement des féculents et du sucre on a tous pas mal de remontées acides (et ça en réveille certains pendant la nuit). Glamour, bonjour ! Mais bon on partage ça avec vous car c’est aussi ça notre traversée du Pamir ! Un bon challenge pour nos corps !

En haut c’est vraiment l’euphorie, hyper fiers d’avoir réussi, d’y être arrivés tous ensembles. On ressent vraiment une énergie de groupe ! Et les garçons sont excités de tester les réchauds à alcool et essence à plus de 4300m… et ça marche !

20170716-DSCF2977-Silk Road

Marie dans les derniers passages avant le col

20170716-DSCF2987-Silk Road

Dernière pause avant le sommet ! De gauche à droite Flo, les Shonas, Marie, Bernard et Victor.

20170716-DSCF2993-Silk Road

La danse des Fatimas à la fin de la montée !

20170716-DSCF2983-Silk Road

Photo au sommet du « Kargush Pass » ! On a fait notre premier col du Pamir !

20170716-DSC_0309-Silk Road

La photo de groupe en haut du col ! Aucun sens on est d’accord 😉

20170716-DSCF2994-Silk Road

La surprise de Bernard : les gars j’ai des nounours Haribos !!!! (Bernard avait dû repartir à Berlin pour une semaine en arrivant à Dushanbe, ce qui lui a permis de rapporter des surprises)

20170716-DSCF2996-Silk Road

Une pause pic nic bien méritée à l’abri du vent. Pour être honnête on se sent un peu dizzy avec l’altitude. C’est la fête on mange des soupes chinoises, ce soir on sera à Alichur c’est fini les pâtes dégueulasses !

Finalement c’est la descente qui est plus difficile aujourd’hui. On s’est tous relâchés en se disant « bon maintenant c’est descente puis une trentaine de kilomètres d’asphalte » mais c’est un peu plus compliqué que ça ! La descente nous réserve un bon banc de sable de quelques kilomètres, puis quelques petites montées piquantes, de la tôle ondulée qui fait sauter partout le vélo… Mais alors quand on rejoint la M41 et son asphalte, là c’est vraiment l’euphorie ! Et les 30 derniers kilomètres vent dans le dos avant le village d’Alichur nous paraissent tellement faciles !

20170716-DSCF3006-Silk Road

Une descente plus technique que prévue

20170716-DSCF3008-Silk Road

Quand c’est ton vélo et pas toi qui choisit où il va….!

20170716-DSCF3019-Silk Road

Bon c’est fini la piste ? J’en ai MARRE !!!

20170716-DSC_0012-Silk Road

Plouf pour Martin. Flo, elle, marchera faut pas déconner non plus !

20170716-DSCF3021-Silk Road

Je vous ressert un peu de tôle ondulée avant l’asphalte ? Je crois qu’à ce moment là on a tous insulté cette maudite route plusieurs fois !

20170716-DSC_0053-Silk Road

Asphalte, on t’aime. Franchement quelle sensation de te retrouver !

Sur la route d’Alichur, nous avons retrouvé Cécile et Edouard ! Et avons donc roulé à 9 vers Alichur ! Nous sommes désormais sur le plateau du Pamir à plus de 4000m d’altitude.

20170716-DSCF3029-Silk Road

Arrivée sur Alichur, ses snickers, ses nouilles chinoises et surtout sa guesthouse avec sauna ! Quelle immense bourgade ! Hiiiiiiiiiiiiiii

A Alichur nous prenons une yourte pour 9 (autant dire qu’on aura pas froid !) dans un homestay recommandé par d’autres cyclistes. Et le truc fou c’est qu’il y a un sauna au feu de bois. Les filles puis les garçons iront donc prendre une « douche » avec de petits seaux dans ce petit paradis. Honnêtement le meilleur sauna de notre vie !

20170716-DSCF3031-Silk Road

On est arrivés à Alichur ! Maintenant c’est la M41. On aura du vent de face, de la piste en haut des cols mais quand même beaucoup d’asphalte ! Flo est plutôt ravie !

20170716-DSCF3032-Silk Road

Ce soir on se laisse tenter par la soupe du Homestay : marre de cuisiner nos pâtes… Et on a demandé sans viande pour limiter le risque de tomber malades ! De gauche à droite Victor, Flo, Bernard, Marie, les Shonas, Cécile et Edouard.

On a donc réussi à sortir du Wakhan en 2 jours et demi, un bon score ! Et tout ça avec notre petit groupe de joyeux loustics ! Honnêtement ce sont de loin les jours les plus difficiles de ce voyage. Si on retourne au Tadjikistan on pense qu’on prendra la M41 mais on est super fiers de se dire qu’on l’a fait ! La suite dans notre dernier épisode au Tadjikistan !

20170717-DSC_0075-Silk Road

Alichur, bout du monde. Notre yourte kirghize pour 9 et en arrière plan le sauna où on prendra filles puis garçons une douche salvatrice !

L’auberge espagnole au Tadjikistan

Quelle excitation lorsque nous avons passé la frontière tadjike ! Comme on vous le racontait dans nos derniers articles, après la platitude ouzbèque nous étions très très heureux d’arriver au Tadjikistan ! Enfin nous allions retrouver les montagnes !

Nous avons découvert la « Pamir Highway » l’an dernier lors d’une chaude après-midi en Turquie. Après avoir visionné plusieurs vidéos de cyclistes l’idée a germé en nous : nous aussi nous voulions parcourir à vélo la seconde plus haute route du monde !

La route entre la frontière et Dushambe la capitale n’a pas grand intérêt à part les nombreuses photos du président tadjik qui jalonnent la route : le président auprès des enfants à l’hôpital, le président qui inaugure un pont, le président qui se balade dans les champs. On a beaucoup ri !

20170625-DSCF2248-Silk Road

Pamir map

Notre route au Tadjikistan. Depuis Dushambe nous avons choisi de parcourir la route Nord, plus difficile, et selon nos sources une bonne préparation pour la vallée du Wakhan que nous avons prise depuis Khorog.

Arrivé à Dushambe, et en l’absence de Véro la fameuse Warmshower qui sauve tous les cyclistes qui roulent dans le Pamir nous avons été au Green House Hostel, un vrai repère de voyageurs à vélo. Lorsque nous sommes arrivés il y avait déjà une dizaine de vélos dans la cour intérieure. Ca s’annonçait bien, on allait pouvoir récolter des infos et bien se préparer !

Nous avons alors contacté Cécile et Edouard, des amis d’amis aussi en voyage à vélo avec qui nous échangions sur Whatsapp depuis l’Iran ! Bingo ils partent demain matin pour la route Nord mais nous proposent gentiment de venir boire une bière au Greenhouse Hostel. On passera une bonne heure à papoter vélo, tout le monde parle en même temps, on a tant de choses à se raconter ! Et super surprise nous retrouvons aussi l’écossaise et l’irlandaise croisées à l’ambassade Ouzbèque à Téhéran appelées dans la suite des articles les « Shonas » (elles ont le même prénom !). On est super heureux de se retrouver et on ne sait pas encore qu’on va passer un mois à rouler avec elles !

20170625-DSCF2250-Silk Road

De gauche à droite, Martin, Flo, Edouard, Cécile, Scottish Shona et Irish Shona !

On passera trois jours à Dushambe à nettoyer nos affaires et vélos, faire des provisions pour les jours qui viennent, réparer nos vélos, et boire des bières en joyeuse compagnie. Martin fera aussi des analyses à l’hôpital iranien sur les recommandations de Vero (ne partez pas dans le Pamir avec des problèmes de ventre !) car son ventre n’est pas au top depuis l’Ouzbekistan. Et il a bien fait puisqu’on lui a diagnostiqué des vers : traitement de plusieurs semaines prévu pour s’en débarrasser. Heureusement les Shonas qui sont toutes les deux vétos nous rassurent en nous disant que ce sont de gentils vers, souvent ceux que les chiens ont en Europe 😉 Parfait, on est rassurés ! Hihihi. Flo aura aussi quelques jours de traitement et son ventre ira bien mieux après !

20170626-DSCF2252-Silk Road

Spanish Marc en pleine réparation de vélo. Séchage des tentes et sacs de couchage.

20170626-DSCF2253-Silk Road

Un délicieux camembert en boîte (can de qualité supérieure comme indiqué sur le paquet)

20170628-DSCF2265-Silk Road

Toujours cette architecture si particulière des -stan countries !

Le jour du départ, sans l’avoir vraiment prévu nous partons à 7 : les Shonas, spanish Marc mécano vélo à Barcelone qui a soigné les vélos de tout le monde ces derniers jours, Witali un allemand qui roule avec spanish Marc depuis la Turquie, et german Marc qui est arrivé il y a quelques jours à Dushambe par avion, mais a du attendre son vélo jusqu’à ce matin. Il a tout monté rapidement et peut donc aussi partir avec nous !

20170629-DSCF2270-Silk Road

De gauche à droite les Shonas, spanish Marc et Flo

20170629-DSCF2278-Silk Road

Sortie de Dushambe

20170629-DSCF2279-Silk Road

Pic nic et petit thé. De gauche à droite, german Marc, Witali et spanish Marc. (C’est la dernière fois que les deux Marc se donneront à coeur joie sur les restaurants 😀 )

Le premier jour reste assez urbanisé, nous sortons de Dushambe et commençons à traverser quelques villages, mais nous restons sur de l’asphalte.

20170629-DSCF2297-Silk Road

Premier bivouac tous ensembles, les Shonas ont préparé un petit feu et on a ressorti les doudounes !

20170630-DSC_0444-Silk Road

C’est parti pour le deuxième jour ! Witali, german Marc, spanish Marc, Martin, Flo et les Shonas !

20170630-DSC_0498-Silk Road

Lorsque nous traversons les villages tous les enfants viennent nous faire des High 5’s !

 

20170630-DSCF2310-Silk Road

Départ chenille pour notre deuxième jour tous ensembles !

Le deuxième jour les paysages sont très verts et nous avons déjà l’impression d’avoir quitté Dushambe depuis longtemps ! Nous commençons à rouler sur des pistes parfois bien raides et caillouteuses. La route est superbe et longe une rivière large, trouble et marron. On commence à réaliser que ça y est, on y est !

20170630-DSCF2314-Silk Road

20170630-DSCF2358-Silk Road

Le vélo de Marc en « bikepaking » : uniquement sacoche avant, sacoche de cadre et de guidon qui permettent d’être plus léger et d’améliorer les sensations sportives VTT. Marc est ambassadeur pour la jeune marque allemande de vélo Bombtrack, Martin a essayé son vélo et il est fan ! (Futurs voyages ?! ;))

20170630-DSCF2369-Silk Road

Premières pistes tadjikes, Flo prend son temps mais ça roule !

20170630-DSCF2373-Silk Road

On suit la rivière ! Elle est belle ❤

20170630-DSCF2382-Silk Road

Spanish Marc intrigue un tadjike avec ses grandes boucles d’oreille en bois

20170630-DSCF2385-Silk Road

La classe à la tadjike

20170630-DSCF2397-Silk Road

On en prend déjà plein la vue !

20170630-DSCF2398-Silk Road20170630-DSCF2402-Silk Road

20170630-DSCF2403-Silk Road

La fameuse descente où la roue libre de Flo commence à faire des siennes…!

On fait nos courses et nos réserves d’eau pour le soir dans un village, dont nous sortons par une belle descente asphaltée. C’est ici que Flo entend les premiers clicclic du dérailleur qui saute à cause de la roue libre bloquée… La suite vous la connaissez, une combinaison d’étoiles et de solidarité qui nous permet, seulement trois jours après le début du problème de retrouver notre fine équipe !

20170701-DSCF2445-Silk Road

Bivouac avant de retourner en stop à Dushambe. C’est ici en une seule soirée que tout s’est réglé grâce à une superbe chaîne de solidarité !

72h après, le matin nous retrouvons donc notre fine équipe après une nuit sur la terrasse d’une guest house. Nous y sommes arrivés dans la nuit à 2h du matin. Tout le monde dormait (enfin c’est ce qu’on pensait) et nos deux petits « lits » nous attendaient !

Malheureusement la nourriture tadjike a fait son effet sur nos amis, spanish Marc a passé la nuit entre son sac de couchage et les toilettes et ce matin german Marc et Witali ne se sentent pas bien. On décide donc de rester une journée ici à Kalaikhum pour que tout le monde reprenne la forme. Au programe lecture, papotage, etc.

Le lendemain matin c’est au tour de Shona de se sentir mal… Pour vous dire que le Tadjikistan est un vrai challenge pas que sur le plan sportif. On passe pour le moment entre les mailles du filet mais pas pour bien longtemps. On décide de partir quand même et d’y aller tranquillou. A partir de Kalaikum nous longeons la frontière afghane. L’Afghanistan est en face de nous, seule la Panj river nous séparent !

20170704-DSCF2504-Silk Road

20170704-DSCF2505-Silk Road

Un petit kitty s’est glissé dans notre sac vieux campeur !

20170704-DSCF2506-Silk Road

On parle itinéraire et cartes

20170705-DSCF2513-Silk Road

Whaouuuuuu effect !

20170705-DSCF2526-Silk Road

La fine équipe

20170705-DSCF2528-Silk Road

Spécialité des Shonas : la crevaison 😉

20170705-DSCF2534-Silk Road

Irish Shona toujours en pleine forme !

20170705-DSCF2541-Silk Road

Village afghan

20170705-DSCF2552-Silk Road20170705-DSCF2556-Silk Road20170705-DSCF2558-Silk Road

20170705-DSCF2562-Silk Road

La classique pause pour faire le plein d’eau pour le bivouac

20170705-DSCF2565-Silk Road20170706-DSC_0787-Silk Road20170706-DSC_0837-Silk Road

Pendant quatre jours nous roulons pour atteindre Khorog le long de la rivière Panj, parfois très étroite avec des falaises escarpées et minérales, parfois plus larges et vertes permettant quelques cultures. Dans les quelques villages traversés nous sommes accueillis par les High 5’s des enfants (parfois difficile d’y répondre au vu de l’état de la route), par deses « What’s your name ? » et des « How old are you ? ». On décide que toutes les filles s’appelleront désormais Fatimah et les garçons Mahmoud ce qui donne lieu à de nombreux fous rires !

20170706-DSCF2569-Silk Road20170706-DSCF2576-Silk Road20170706-DSCF2590-Silk Road20170706-DSCF2593-Silk Road20170706-DSCF2597-Silk Road20170706-DSCF2629-Silk Road

20170706-DSCF2657-Silk Road

Les camions chinois sur l’étroite M41 (oui c’est bien une highway tadjike !)

20170706-DSCF2701-Silk Road20170706-DSCF2704-Silk Road20170706-DSCF2713-Silk Road20170706-DSCF2726-Silk Road20170706-DSCF2730-Silk Road

20170706-DSCF2735-Silk Road

Bon, on achète quoi pour ce soir ? Boouuuuuuuuuh !!!

Nous découvrons avec une joie non dissimulée les fameuses épiceries tadjikes dont on avait lu les mérites sur d’autres blogs : gâteaux secs en vrac (qui sont soit mous lorsqu’ils sont censés être croustillants, soit durs quand ils sont censés être moelleux !!!), boîtes de thon à l’allure douteuse (en gros sélection des pires morceaux marrons et os de poissons), et pâtes en vrac qui à la cuisson sont collantes à l’extérieur et pas cuites à l’intérieur. Notre régime quotidien midi et soir est constitué de pain, ketchup et mayonnaise.

20170706-DSCF2737-Silk Road-HDR

Au coucher du soleil, juste avant de trouver un bivouac.

20170707-DSCF2740-Silk Road

Quand un militaire arrête Martin pour lui demander de l’eau et pour prendre une photo !

20170707-DSCF2742-Silk Road

20170707-DSCF2743-Silk Road

Nous qui ne buvons jamais de soda habituellement, ils font partie de toutes nos pauses, surtout si on a la chance de trouver du fanta !

20170707-DSCF2744-Silk Road

Butin de l’équipe pour les pauses : on trouve partout des snickers qui sont devenus notre snack favori, et le régime de Witali qui parfois en fait son déjeuner ou son dîner !

20170708-DSCF2785-Silk Road

Mmmmmhhh quel délicieux pic nic ! On a trouvé de la mayo c’est le grand luxe 😉

20170707-DSCF2745-Silk Road

20170708-DSC_0912-Silk Road

20170707-DSCF2746-Silk Road

20170707-DSCF2751-Silk Road

Boucherie ambulante : un cadavre dans le coffre !

20170707-DSCF2756-Silk Road

20170707-DSCF2768-Silk Road

Passage de notre dernier checkpoint avant Khorog : assez magique en terme de décors ! Des théières partout sur le rebord de la fenêtre, une table et un grand cahier où un officier appliqué note après avoir tracé le tableau à la règle toutes les informations nécessaires sur les cyclistes de passage !

20170707-DSCF2772-Silk Road

La fine équipe, dernier jour avant d’arrivée à Khorog ! La « worm » pause ! (en hommage aux vers de Martin)

Avant d’arriver à Khorog c’est l’anniversaire de Witali ! Ce matin c’est donc atelier gonflage de ballons (trouvés par chance hier) et un joyeux anniversaire avec pour gâteau… des snickers bien sûr !

20170708-DSCF2778-Silk Road

On se cache tant bien que mal derrière la tente pour l’atelier gonflage des ballons !

20170708-DSCF2779-Silk Road

Happy birthday Witali ! Les ballons n’ont pas survécu bien longtemps à l’épineuse végétation de notre bivouac !

Pendant notre dernière journée avant d’arriver à Khorog notre fine équipe s’agrandit ! Nous roulons maintenant à 9. En effet Marie qui vient de Konstanz en Allemagne était avec nous à Dushambe mais devait attendre son ami Bernard qui avait dû retourner pour une semaine à Berlin avant de pouvoir reprendre la route ! Ils nous ont rattrapé ce dernier jour après avoir pédalé bien efficacement 😉

Nous avons pu donc fêter tous ensembles autour d’un bon repas (une sauce tomate maison, vous y croyez ?!!) et de bières fraîches si longtemps désirées, l’anniversaire de Witali ! Quelle bonne soirée à rigoler tous ensembles !

20170708-DSCF2786-Silk Road

De gauche à droite Bernard qui nous a rejoint, german Marc, spanish Marc, Witali, Martin, les Shonas, Marie et Flo !

Ce sont nos derniers moments avec spanish Marc (qui ne laissera pas Witali abandonner le Pamir), Witali (qui en a marre des pistes et choisit donc la M41 qui est asphaltée sur de plus longs tronçons) et german Marc (pris par le temps car il a RDV avec des amis au Kirghizistan). En effet après Khorog ils vont emprunter la M41 alors que nous nous engageons dans la vallée du Wakhan. C’était la première fois que nous roulions plusieurs jours avec d’autres cyclistes, à 7 puis 9 qui plus est ! Et c’était le début d’une formidable expérience humaine pour nous, le groupe a super bien fonctionné et était une véritable auberge espagnole ambulante ! C’est amusant comme nous étions tous des clichés de nos pays respectifs : spanish Marc toujours partant pour une sieste après le pic-nic et avec un accent espagnol à couper au couteau qui nous a valu tellement de fou-rires, Witali toujours le premier à proposer « Let’s go » après les pauses, german Marc super organisé, les 2 Shonas en profs d’anglais et qui se chamaillent sur les expressions à utiliser selon l’Ecosse ou l’Irlande et nous les deux frenchys à toujours parler de nourriture ! Et ça a continué ensuite avec Marie et Bernard les deux allemands parfaits, toujours les premiers à avoir planté la tente, et les premiers à être prêts le matin et bien sûr Bernard toujours « accurate » sur les heures de réveil, les dénivelés et les km restant jusqu’à la prochaine pause.

Mais la pause à Khorog a encore frappé ! Une fois de plus (première fois à Kalaikhum) quand nous nous ne bivouaquons pas le manque d’hygiène tadjik se rappelle à nous et cette fois c’est Martin qui se sent mal… Suivi le lendemain par Flo et german Marc …! La suite dans notre prochain article !

20170710-DSC_0919-Silk Road

Martin affalé sur son matelas se repose pour aider son organisme à lutter contre les microbes tadjikes !