Test : Chargeur USB-Werk Busch & Muller

Sur le marché, il existe plusieurs types de chargeur USB  à connecter sur un moyeu dynamo.

Sur la première installation, j’ai fait confiance à un modèle allemand – l’USB Werk – déjà utilisé depuis quelques années par de nombreux cyclistes. De plus son prix reste « abordable » par rapport à d’autres solutions.

14-dynamo-usb-1

Contenu de la boîte

14-dynamo-usb-2

Pattes de connexion électriques de la dynamo SON utilisées pour connecter le chargeur USB

Nous n’utilisons pas de phare sur nos vélos (utilisation de la petzl si besoin), et donc la dynamo est dédiée à la charge d’une petite batterie Anker 3350mAh. Attention au choix de la batterie car elle doit être capable de se charger avec un courant faible. Certains modèles plus puissant ne marchent qu’avec un courant dépassant un seuil minimum.

Modèle de batterie utilisé en permanence lors des journées de vélo (3350mAh)

La combinaison dynamo+chargeur+petit batterie nous a permis de charger notre GPS tous les soirs, et de recharger si besoin nos batteries d’appareil photo. Un téléphone portable récent consomme beaucoup. Nous avions le OnePlus3 qui a besoin d’une capacité plus grande que 3350mAh.  L’USB werk possède aussi une batterie tampon interne qui permet de :

  1. réaliser des courants plus important pendant un court laps de temps
  2. garder un courant plus ou moins constant même lors des petites pauses à vélo (feu rouge, pauses gâteau).

Si l’on utilise une batterie externe directement connectée au chargeur (comme notre cas avec un batterie Anker), ces options ne servent pas à grand chose. D’ailleurs je recommande quoi qu’il arrive de ne pas brancher directement les appareils électroniques en sortie d’un chargeur « dynamo » car les courants varient quoi qu’il arrive, et cela endommage la batterie chargée.

Je trouve la solution « B&M » un peu encombrante avec des fils qui se baladent partout.

Malheureusement, après 5 mois de route, quelques journées bien humides et nuits bien fraiches sur le plateau tibétain à plus de 4200m, notre cher chargeur USB a rendu l’âme… Heureusement que nous avions une batterie plus importante de secours. La garantie a fonctionné après un envoi au constructeur depuis la Thaïlande, mais nous avons dû nous en faire renvoyer un autre en Nouvelle-Zélande (voir test USB-Werk Busch & Muller).

20170910-Asie-0057-USB-Matériel

Nuit de gel au Tibet… fatale pour le modèle USB-Werk Busch & Muller

Avantages :

  • Simple d’utilisation
  • Batterie tampon dans le chargeur
  • Prix compétitif

Inconvénients :

  • Encombrement
  • Câbles « fouillis »

>> Retour page des tests

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s