Test : MSR Guardian purifier

Lorsque nous avons commencé notre voyage sur la route de la soie en 2017, nous avions uniquement notre MSR Guardian et quelques pastilles. Nous l’avons beaucoup utilisé au Tadjikistan et Kirghizistan.

20170705-DSCF2562-Silk Road

Le MSR Guardian est clairement la Rolls du traitement de l’eau pour la randonnée ou le voyage à vélo. Il prend de la place et pèse son petit poids. Cependant, il permet de pomper de grandes quantités d’eau très facilement : MSR annonce 2,5L /min ! Il est aussi censé nous protéger contre virus et bactéries, et pouvoir traiter de l’eau boueuse !

Alors c’est vrai que dès les premières utilisations, on était bien rassurés, et on pouvait traiter de l’eau pour notre grand groupe de cyclistes (on était 8 cyclos rencontrés sur la route au Tadjikistan). Tout le monde était content car on pompait ultra vite pour 8 personnes.

Avec ce choix de filtre, on avait réussi à dompter nos « angoisses » sur le traitement de l’eau. Le réputé filtre Katadyn ne permet pas de traiter les virus, et le MSR Guardian est compatible avec les poches à eau Dromedary (MSR), pas de doute, c’était le MSR Guardian qui nous fallait ! (A posteriori, on aurait surement fait des choix différents)

20170823-DSCF3753-Silk Road-Matos

Remplissage des poches Dromedary

En plus, le Guardian est conçu pour traiter les eaux boueuses sans avoir besoin de le nettoyer grâce à son système « backflush » dans lequel une partie de l’eau pompée sert à nettoyer le filtre. Démonstration ci dessous :

Bon, et bien nous, on n’a pas eu la même chance que dans la vidéo de démonstration lors de notre première utilisation en eau boueuse…

20170705-DSCF2556-Silk Road

La rivière traitée au Tadjikistan qui a bloqué le MSR Guardian (!)

Sur le site de MSR, on peut voir que certains utilisateurs ont eu le même problème aux USA dans le Grand Canyon. Lors du premier pompage en eau boueuse, le filtre a commencé à se bloquer. Nous avons pu continuer de l’utiliser mais le débit est devenu très faible, Martin a pu se muscler grâce à ce blocage mais à force de forcer sur la poignée, les composants en plastique se sont rompus au Kirghizistan (1 mois plus tard). Mais avant cela, et après 1 semaine d’utilisation au Tadjikistan, lors d’un pompage d’une eau légèrement sableuse, le filtre s’est débloqué tout seul et tout est devenu « facile comme avant ». Mais par mesure de sécurité nous avons appliqué la procédure de sécurité pour vérifier l’étanchéité du filtre…. et le résultat changeait tout le temps… Nous nous sommes donc retrouvé avec un filtre dans lequel nous n’avions plus confiance après 1 semaine d’utilisation au Tadjikistan. Dans notre groupe, un couple avait un filtre UV « steripen » et les piles n’étaient pas suffisamment puissantes pour fonctionner… pas facile de trouver de bonnes piles dans cette région. Un autre couple avait un autre système MSR bien plus lent pour l’ensemble du groupe… Heureusement qu’un groupe de voyageurs nous a donné des pastilles pour nous permettre de boire l’eau des rivières « propres ». Après de nombreux échanges avec MSR , nous avons appris qu’on pouvait encore utiliser le filtre malgré les tests d’étanchéité douteux.

Mais une fois le système de pompe cassé au Kirghizistan, nous avons du renvoyer le filtre en France…

20170731-DSCF3370-Silk Road-Matos

Le petit bout cassé : maintenant on pompe dans le vide, et impossible à réparer…

Le MSR Guardian est donc excellent lorsqu’il fonctionne mais pour nous, l’expérience n’était pas celle attendue car nous avions décidé d’investir une sacré somme d’argent pour avoir la tranquillité sur l’eau… au final, le filtre nous a causé beaucoup de soucis. Sur la suite du voyage nous avons opté pour des systèmes plus simples et robustes, mais les conditions sanitaires étaient bien meilleures.

20170706-DSCF2590-Silk Road

Pour un groupe, le purificateur est très efficace

 

Avantages :

  • Débit très important : parfait pour un groupe (2.5L en 1min)
  • Auto-nettoyant (super pratique)
  • Conçu pour traiter de l’eau sableuse et boueuse
  • Compatible avec les dromedary (excellentes poches à eau conçues par MSR)
  • Filtre Virus et Bactéries
  • Non sensible au gel
  • Conception pour ultra longue durée : +10 000L !

Inconvénients :

  • Prix +++
  • Encombrement
  • Poids
  • Fragilité (expérience personnelle)
  • Blocage à la première utilisation en eau trouble (expérience personnelle)

 

>>Retour à la page des tests 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s