Un amour de Kyushu

Pour arriver au Japon, on prend le ferry depuis Busan en Corée direction Fukuoka, sur l’île de Kyushu. Kyushu est la plus au Sud des quatre plus grandes îles qui forment le Japon. Et avant même d’avoir touché le sol japonais on a droit à un « onsen » sur le bateau. On entre dans une première pièce où on se déshabille entièrement en mettant nos affaires dans un petit panier prévu à cet effet (c’est bien sûr séparé femmes / hommes). Puis dans une seconde pièce il y a d’abord des douches où on s’assoit sur un petit tabouret pour se mouiller et se savonner ; et deux bains chauds. 

20180303-DSCF8443-Asie-Japon

Anion ikaseo la Corée ! C’est partie pour la « croisière » !

On a pris les cabines les plus simples. On partage avec 4 autres personnes une pièce avec des matelas à installer au sol. Bien sûr tout le monde enlève ses chaussures avant d’entrer comme dans toutes les maisons japonaises (et coréennes d’ailleurs).

20180304-DSCF8447-Asie-Japon

Pralinette bien sage dans « sa » cabine

Quand on arrive à Fukuoka, il pleut. On découvre que le Japon n’est pas doté d’un climat aussi sec que la Corée, on devra composer avec la pluie ! Ce serait un peu dur de passer notre première journée à rouler sous la pluie alors on décide de partir le lendemain. On a notre article de blog sur la Corée à écrire et notre itinéraire au Japon à peaufiner, on ne va pas s’ennuyer ! Entre temps Jemma, une américaine qui est Warmshower à Fukuoka accepte notre demande tardive, on va pouvoir la rejoindre en fin d’après midi ! On passe une super première soirée au Japon avec elle. Elle habite ici depuis 4 ans. D’abord deux ans où elle a été professeur d’anglais dans un collège sur une petite île en face de Kuyshu. Puis deux autres années où elle a eu une bourse pour faire un master sur la culture japonaise. On passe la soirée à parler du Japon, entre itinéraire, trucs et astuces (dont un service de livraison absolument génial qui nous servira quelques jours plus tard), culture et anecdotes. 

20180305-DSCF8451-Asie-Japon

Traditionnelle photo à l’arrivée au Japon 🙂

Le lendemain matin avant de partir sur nos biclous Jemma nous prépare un petit déjeuner japonais dont Flo rêvait depuis sa lecture de 1Q84 de Murakami où un des personnages en déguste un dans un ryokan, auberge japonaise traditionnelle. Il est fait d’une multitude de petits plats, la base étant riz et soupe miso. Mais ce que Flo avait hâte de goûter ce sont les nattos, des haricots de soja fermentés. On a bien aimé, apparement certains sont rebutés par l’odeur mais, en bon français adeptes de fromages, elle ne nous a pas paru très forte ! 

20180306-DSCF8461-Asie-Japon

Un petit déjeuner comme dans les livres de Murakami !

20180306-DSCF8464-Asie-Japon

Les temples sont des havres de paix et de beauté à tous les coins de rue au Japon

20180306-DSCF8481-Asie-Japon

Et non, la saisons des Sakura n’a pas encore commencé mais c’est super joli quand même !

Le ventre bien plein on part pour notre première journée de vélo au Japon sous un grand soleil ! On voit nos premiers arbres en fleurs, ce sont des pruniers (tips pralines : les fleurs des célèbres cerisiers/sakura ont leurs pétales en forme de cœur alors que les pruniers ont des fleurs aux pétales ronds). Dès ce premier jour on est frappé par l’impression d’harmonie qui règne au Japon. Les maisons sont magnifiques, il y a de beaux jardins avec les arbres taillés en boules superposées, on croise des petits temples tous plus beaux les uns que les autres. On est parfois déçus quand on a beaucoup rêvé d’un pays et que la réalité n’est pas à la hauteur de nos espérances, mais là on a l’impression d’être en permanence dans une carte postale, dans le Japon rêvé. 

20180307-DSCF8488-Asie-Japon

Un des très nombreux tunnels qu’on emprunte chaque jour : dès qu’on s’écarte de la côte, il n’y a que des montagnes et des tunnels !

Martin sent encore son genou et ça le stresse beaucoup. Va-t-on réussir à terminer le voyage à vélo? En regardant son vélo on s’aperçoit que sa selle est un peu affaissée d’un côté. Peut-être est ce une des raisons pour lesquelles il a mal au genou ? Du coup on utilise le fameux service de livraison dont nous a parlé Jemma. On peut se faire livrer en 48h via Amazon dans tous les petits magasins appelés « konbini » (de convenient store en anglais) qui sont ouverts 24h/24 et 7j/7.  Même dans la petite ville où on est c’est possible! Alors comme de toute façon de la pluie est prévue pendant deux jours, on décide de commander une nouvelle selle à Martin. On en profite pour visiter le village de potier à 3km qui s’appelle Okawashiyama. Là encore, on est frappé par la beauté de la poterie japonaise : de magnifiques tasses à thé dans le style sobre japonais. On adore !

20180307-DSCF8500-Asie-Japon

Village de potiers

On cherche ensuite un coin abrité de la grosse pluie prévue cette nuit pour camper. Un antiquaire accepte qu’on mette notre tente sous le préau en face de son magasin. Il revient quelques minutes plus tard pour nous ouvrir un grand entrepôt où on peut installer nos matelas au sol. Trop gentil !

20180307-DSCF8503-Asie-Japon

Les Pralines au milieu des antiquités

Le lendemain matin c’est Ohta, son patron, qui vient nous réveiller en nous apportant un petit déjeuner pantagruelique! On discute et Ohta nous propose de rester quelques nuits de plus en attendant que la pluie se calme. 

20180308-DSCF8511-Asie-Japon

Ohta est fan de Jazz et de vinyl. Martin va se régaler pendant 3 jours à faire le DJ vintage avec des enceintes plus grandes que nous. 

20180308-DSCF8522-Asie-Japon

C’est beau la pluie, surtout quand on la regarde tomber au chaud 🙂

Il repart travailler mais à midi il vient nous chercher et nous demande « vous aimez le bœuf ? ». Il nous emmène l’air de rien dans une des meilleurs steak house de Imari. On déguste de délicieux fruits de mer à la plancha, des légumes et le steak le plus fondant qu’on ait jamais mangé ! Tout ça en papotant et en rigolant avec Ohta ! Parait-il que le boeuf d’Imari fait partie du top 3 au Japon. On savoure notre chance. 

20180308-DSCF8534-Asie-Japon

On en prend plein les mirettes !

En rentrant au magasin d’antiquité Ohta nous demande la question gênante qui reviendra très souvent au Japon «  Depuis combien de temps ne vous êtes vous pas lavés ? ». On se regarde avec Flo un peu embêtés, on décide de ne pas dire la vérité. On traduit via google notre réponse « Cela fait deux jours qu’on a pris notre dernière douche ». Ni une, ni deux, Ohta nous propose de nous emmener pour l’après-midi dans sa seconde maison avec onsen privé. C’est une maison en bois magnifique, avec de grands paravents anciens, des tentures anciennes, et cette terrasse avec baignoire fumante. On s’y plonge chacun notre tour avec délice, en sentant l’eau soufrée qui vient des volcans, en écoutant l’eau tomber sur la terrasse, le vent faire frémir les feuilles des arbres autour. 

20180308-DSCF8561-Asie-Japon

Ohta aux petits soins avec ses nouveaux copains français

20180308-DSCF8566-Asie-Japon

Onsen naturel au milieu de la montagne : on savoure 🙂

Mais Ohta n’a pas fini de nous gâter, ce soir il nous emmène avec Iwanaga (le manager de sa boutique qui nous a ouvert hier soir) dans un restaurant de sashimi. Il veut nous faire tout tester, les sake froids et chauds, le shochu, et les plats… Il en commande 11 pour nous quatre! Tous plus délicieux et esthétiques les uns que les autres. Le plus bizarre est certainement le « shirouo no odorigui » des tous petits poissons vivants que l’on met dans une sauce au soja et vinaigre avant de les gober. 

 

20180308-DSCF8578-Asie-Japon

C’est autre chose que la formule F12 d’allo Sushi !

On utilise beaucoup, comme pendant le reste de la journée, le traducteur du téléphone de Ohta. Cela marche plutôt bien entre le japonais et l’anglais ! (beaucoup plus qu’avec le français) On passera une autre journée avec Ohta, bien occupé car il prépare une vente aux enchères pour le lendemain. Ohta nous a beaucoup touché par son accueil, mais aussi parce qu’il nous a dit plusieurs fois qu’il était très heureux de passer du temps avec nous. A travers les lignes, on a entrevu sa solitude habituelle, ses enfants étant grands et étant séparé de sa femme. Le Japon est une société très codifiée et on a compris qu’il appréciait pouvoir être naturel avec nous. Cette rencontre restera gravée dans nos mémoires ! 

20180309-DSCF8593-Asie-Japon

Dur dur de quitter nos nouveaux amis… pas facile de toujours se séparer de personnes qu’on ne reverra peut être jamais. 

Il faut bien repartir et on commence à rouler le long de l’océan. Flo aime particulièrement ces journées passées entre le bleu du ciel et celui de l’eau. Le scintillement des petites vagues et l’odeur iodée de l’air.

20180310-DSCF8646-Asie-Japon

Le soir nous demandons sur un petit chantier si on peut poser notre tente juste derrière, côté mer et après discussion le papa et son fils (qui ont une petite entreprise de fabrication d’objets en béton) nous proposent de venir dormir chez eux et passer la soirée ensembles ! 

20180310-DSCF8649-Asie-Japon

20180310-DSCF8650-Asie-Japon

Le grand-père impressionné par notre petite carte de visite. On fait très bonne impression au Japon car les japonais en sont fans. On a une belle collection des leurs maintenant !

On installe nos sacs dans la chambre du fils et on descend prendre le thé avec ses grands parents, son oncle et sa tante et sa maman. Les questions fusent, on discute autour de notre carte du Japon. Un peu après on dîne tous ensembles, de bons sashimis, du poulet, de la soupe miso et du riz. On rit beaucoup! Il nous restait un peu de vin maison offert par Choi et Lee en Corée que nous partageons ensembles. Après le dîner, c’est notre « bath » qui a beaucoup posé de questions à nos hôtes. Le prend on avant ou après le repas ? Est ce qu’on prend un bain ou seulement une douche ? Le bain est très important au Japon. Il faut d’abord prendre une douche sur un petit tabouret comme à l’onsen. Puis passer dans le bain, que tout le monde prend dans la même eau, gardée au chaud par la baignoire. La baignoire est généralement couverte d’un « couvercle » en plastique permettant de limiter les déperditions thermiques. À chaque fois on nous montre où est le savon, le shampoing, l’après shampoing, la serviette, comment utiliser la douche. Nos hôtes sont très attentifs à ce que nous ne manquions de rien. Est ce qu’on a besoin de recharger des appareils électroniques ? De laver notre linge ? Ils nous offrent de la nourriture, des bonbons… (beaucoup de bonbons !)

20180310-DSCF8657-Asie-Japon

Kanpaïïï !

Le lendemain matin nous prenons le petit déjeuner ensembles. Le grand-père au regard malicieux nous pose encore pas mal de questions sur notre voyage et ensuite il sort les albums de famille. En particulier il y a une photo de son mariage, avec sa femme en kimono traditionnel. Quel plaisir de regarder ces photos tous ensembles! 

20180311-DSCF8663-Asie-Japon

Photos de mariage en kimono et les histoires qui vont avec

Nous reprenons la route le cœur tout ensoleillé. Ces rencontres nous donnent toujours un gros coup de boost au moral. 

20180311-DSCF8668-Asie-Japon

Pralinette heureuse

20180311-DSCF8687-Asie-Japon

20180312-DSCF8694-Asie-Japon

Nagasaki, ville frappée par la bombe atomique américaine le 9 août 1945. On ressort chamboulés par la visite du musée de la bombe…

20180312-DSCF8696-Asie-Japon

Suivent de belles journées de vélo le long de la mer, souvent assez aménagée au Japon pour protéger les habitations des tsunamis. Martin nous a concocté un super itinéraire sur de petites routes, il y a peu de traffic. 

20180311-DSCF8680-Asie-Japon

20180312-DSCF8706-Asie-Japon

20180312-DSCF8712-Asie-Japon

Le plus grand foot spa du japon : on y vient papoter avec les pieds dans de l’eau bouillante tout droit sortie du sol. Les volcans sont partout à Kyushu !

20180312-DSCF8714-Asie-Japon

20180313-DSCF8737-Asie-Japon

Des sourires, des cadeaux, les japonais sont vraiment adorables avec nous. On se sent vraiment bien ici !

20180313-DSCF8756-Asie-Japon20180313-DSCF8782-Asie-Japon20180313-DSCF8801-Asie-Japon

Un soir alors que nous avons un peu traîné pour chercher où camper nous demandons à une dame si nous pouvons planter la tente derrière sa maison. Elle va demander à son oncle et sa tante à qui appartient le bout de terrain. Ils sont d’accord ! Et nous proposent de venir boire le sake une fois qu’on aura planté la tente ! 

20180313-DSCF8815-Asie-Japon

Merci Google !

C’est parti pour une nouvelle super soirée à papoter avec le traducteur, boire du sake et de la bière (les japonais sont toujours très étonnés des joues toutes rouges de Flo dans ces cas là !), manger du poisson pêché par l’oncle dont c’est le métier. On rit beaucoup ! Finalement on nous invite à dormir à l’intérieur, sur les traditionnels futons. Ça fait du bien une nuit dans un vrai lit après un bon bain chaud ! 

20180313-DSCF8825-Asie-Japon

Le lendemain après le petit-déjeuner traditionnel tous ensemble (riz, soupe miso et quelques petits plats) les trois filles partent pour l’école. Elles portent l’uniforme et sont tellement kawaiiiiii (mignon en japonais), on craque complètement! 

20180314-DSCF8826-Asie-Japon

Kawaiiiiiii

Vous l’aurez compris ces premiers jours au Japon ont vraiment été sous le signe des rencontres humaines et de la douceur. On a été très étonnés car on avait une image plutôt froide des japonais. On est complètement séduits par le Japon! 

20180314-DSCF8831-Asie-Japon

Nous passons beaucoup de temps dans les combini japonais. Ici Flo savoure la saucisse-beignet qu’on trouve dans tous les combini ! Mieux vaut ne pas savoir ce qu’il y a dedans mais par contre ça aide à carburer dans les côtes !

20180310-DSCF8645-Asie-Japon

Bonus : le panneau de contrôle des toilettes. Toutes les toilettes au Japon possèdent de multiples options : sièges chauffants, douche, bidet, musique pour être au calme, désodorisant etc… 

5 réflexions sur “Un amour de Kyushu

  1. olala ça fait vraiment hyper envie le voyage à vélo au japon… je pense que si on me proposait d’y aller quelques semaines je ne dirai pas non ! (je pose ça là hein)
    profitez bien des dernières semaines, on vous attend impatiemment pour entendre tout ça de vive voie !
    bisous les pralines
    ps : trop bonne idée ces cartes de visite pour le voyage… j’espère que ça vous permettra de garder le lien avec vos nouveaux amis !

    J'aime

  2. Bonjour les Pralines
    Quel beaux voyages vous nous permettez de faire. 😊
    Les petits poissons vivants ressemblent beaucoup aux civelles de la Loire qui sont pratiquement toutes exportées au Japon. Chez nous elles sont cuisinées, mais leur prix est devenu dissuasif (plusieurs centaines d’€ le kg), on n’en trouve pratiquement plus sur les marchés, même à Talensac le mieux achalandé de la région nantaise.
    A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s