Vélo bikram en Ouzbékistan

Vous connaissez le yoga bikram ? Ca fait fureur à Paris 😉 Le principe est de faire du yoga dans une salle chauffée à 40°C. On a testé en version vélo en Ouzbékistan, entre nous c’est vraiment trop chaud !

On a pas eu trop de soucis à la douane, on savait que les ouzbèques pouvaient être un peu tatillons, mais on a pas eu droit à une seconde fouille intégrale des sacoches, juste celle des médicaments ! Plus un bon tas de papiers à compléter !

De la frontière à Bukhara nous quittons progressivement le désert et découvrons les célèbres champs de coton ouzbèques. La culture du coton date de l’ère soviétique et a été intensifiée dans les années 60. Malheureusement cette culture nécessite beaucoup d’eau et de pesticides et dans ces régions très chaudes, les fleuves Amou-Daria et Syr-Daria ont été détournées pour répondre aux besoins de cette culture intensive. La mer d’Aral alimentée par ces deux fleuves a perdu 75% de sa surface depuis 1960 (Wikipedia), avec d’importante conséquences écologiques (disparition de toutes les espèces endémiques de poisson), sanitaires (pesticides accumulés au fond de la mer maintenant en surface et balayés par les vents entrainent de nombreux cancers pour les populations alentours ainsi qu’une mortalité infantile importante). On n’a pas vu ce qui reste de la mer d’Aral qui est bien plus au Nord que notre parcours mais on a constaté le nombre important de champs de coton, parfois complètement immergé entrainant une forte humidité dans ce pays au climat normalement plutôt sec.

Dès le premier soir nous avons pu rencontrer des Ouzbèques ! En effet nous visions un hotel pour nous reposer de nos 5 jours marathon turkmènes mais la plupart des hotels en dehors des grosses villes refusent les étrangers. Après deux refus, nous avons finalement frappé chez une gentille famille qui a accepté que l’on plante la tente dans leur jardin ! Nous avons pu échanger un peu grace à notre guide de conversation russe !

20170613-DSCF2054-Silk Road

Super spot de camping chez l’habitant

20170613-DSCF2055-Silk Road

Petit déjeuner au frais

20170613-DSCF2058-Silk Road

On arrive à Boukhara !!

Le lendemain midi nous arrivons dans le centre de Boukhara par de petites ruelles. Après le Turkmenistan quel plaisir de retrouver de beaux centres villes ! Et des restos ! Pour nos premiers repas à Boukhara on se gave des spécialités locales : plov (poëlée de riz avec raisins sec, carottes et pois chiche), raviolis, brochettes… Résultat des courses, Martin est cloué au lit pour une journée, Flo se sent juste un peu ballonnée. Apparement la cuisine riche en huile de coton peut être délicate à digérer pour nous, mais aussi les conditions d’hygiène ne sont plus les même qu’en Iran. Nous prenons une sage décision, pour continuer à rouler et nous sentir en forme, nous cuisinerons désormais nous même. Et nous avons tenu jusqu’à maintenant (nous sommes à Dushambe au Tadjikistan) ! Même si la chaleur a parfois rendu les heures de pédalage après déjeuner difficiles, nous n’avons plu eu de problèmes digestifs !

20170613-DSCF2062-Silk Road

20170613-DSCF2065-Silk Road

Encore dans l’euphorie culinaire… Plus pour longtemps !

20170613-DSCF2066-Silk Road

Mémorable bataille d’eau !

On a été assez fascinés par Boukhara, ses mosquées et madrassas (écoles coraniques). On se souvenait du jour où on avait découvert quelques photos en planifiant le voyage. Et là ça y est, on y était pour de vrai, et on était arrivés avec nos vélos ! Quelle satisfaction 🙂

20170613-DSCF2069-Silk Road

Boukhara au coucher du soleil, le meilleur moment pour visiter tant pour les couleurs de fin de journée que pour la fraicheur !

20170613-DSCF2073-Silk Road

20170614-DSCF2075-Silk Road

LE spot d’espresso : pour se sentir un peu à la maison !

20170614-DSCF2078-Silk Road

20170614-DSCF2081-Silk Road

Le dôme poilu (des petites herbes lui poussent dessus !)

20170614-DSCF2086-Silk Road20170614-DSCF2089-Silk Road

Après avoir profité de deux jours de repos à Boukhara nous avons repris la route pour Samarcande. On a bien poussé pour faire les 300 km en trois jours car pour tout vous avouer entre les routes plates et droites; la chaleur infernale, les champs de coton ou de blé à l’infini, on avait qu’une envie : rejoindre au plus vite le Tadjikistan pour retrouver un peu de relief et de fraicheur !

20170616-DSCF2091-Silk Road

Il fait trop chauuuuud !

20170616-DSCF2100-Silk Road

20170616-DSCF2109-Silk Road

King size beers : bouteille de 2L et cannette de 1L !!!

20170616-DSCF2111-Silk Road

Martin a adopté un petit kitty !

20170617-DSCF2113-Silk Road

Sourires, chaleur et couleurs !

20170617-DSCF2116-Silk Road

Fatiiiigue et chaleur !

20170618-DSCF2117-Silk Road

Sur le chemin de Samarcande nous avons pu une nouvelle fois expérimenter la gentillesse des Ouzbèques. Nous avons plusieurs fois pu planter la tente dans leur jardin, et nous avons également rencontré pendant nos courses du midi un professeur de maths. On n’avait pas réussi à trouver de fromage pour nos sandwich, et on avait continué un peu à rouler avant de pique niquer. Alors qu’on est installés à une terrasse il nous rejoint avec un énorme morceau de fromage ! Il a été en chercher pour nous et ensuite a roulé tout doucement pour nous retrouver. Adorable !

20170618-DSCF2119-Silk Road

Notre sauveur de fromage !

Nous sommes arrivés à Samarcande au coucher du soleil et notre Guesthouse était juste à côté du Registan. C’était assez incroyable d’arriver devant ces monuments qui nous ont fait rêver quand on préparait le voyage à Paris.

20170618-DSCF2124-Silk Road

Arrivée au Registan à Samarcande au coucher du soleil

20170619-DSCF2133-Silk Road

Dans notre guesthouse nous avons retrouvé deux motards français croisés sur la route et rencontré d’autres français. Ca nous a fait du bien de passer une soirée à papoter en français, de nos différentes expériences du voyage, de nos problèmes de digestion et de nos envies de bonne nourriture ! On le savait mais l’Asie centrale n’est clairement pas une destination gastronomique 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La bande des frenchies !

Cette petite pause a permis à Martin de changer nos chaînes (explications à venir dans la gazette du mécano !) et de nous promener tranquillement dans Samarcande. Généralement plutôt en fin de journée avec les belles lumières du soir et les températures plus clémentes !

20170620-DSCF2138-Silk Road

Atelier maintenance des chaînes par Martin le mécano !

20170620-DSCF2151-Silk Road

20170620-DSCF2144-Silk Road

Le monde est petit, alors qu’on se ballade on rencontre Fahrad un iranien qui nous a aidé par téléphone avec notre problème de moyeu ! Cette fois on se rencontre en vrai, et on le croisera à nouveau au Tadjikistan !

20170620-DSCF2154-Silk Road

20170620-DSCF2150-Silk Road

Après Samarcande enfin les montagnes sont de retour ! Même si quelques journées sont encore assez plates nous sommes sur de plus petites routes et les paysages vallonnés nous remettent le moral !

20170621-DSCF2166-Silk Road

20170621-DSCF2174-Silk Road20170621-DSCF2170-Silk Road

20170621-DSCF2163-Silk Road

Quand la biquette ne veut pas avancer, la brouette est plutôt efficace !!

20170621-DSCF2175-Silk Road

Majestueux Martin dans un majestueux parc vide

Nous campons au bord d’un petit lac où nous pouvons filtrer de l’eau pour la soirée et où une famille nous accueille gentiment sur sa terrasse. On nous offre de délicieux fruits et du lait. Les Ouzbèques nous ont toujours ouvert la porte pour camper dans leur jardin, ils nous apportent à manger mais nous laissent seuls et mangent séparément. D’un côté ça nous fait du bien d’être au calme après une journée de vélo et on préfère toujours cuisiner notre nourriture mais à la fois on n’a pas pu beaucoup échanger avec eux, de toute façon très peu parlent anglais.

20170621-DSCF2189-Silk Road

Montage de la tente sous le regard avisé des enfants de la famille

20170621-DSCF2180-Silk Road

Filtration au coucher du soleil

20170621-DSCF2186-Silk Road

20170621-DSCF2178-Silk Road

 

On a encore bien chaud même s’il y a plus de relief. Alors le midi généralement la sieste est de mise ! Nous trouvons toujours de petits markets pour faire nos courses mais le choix est plutôt limité !

20170622-DSCF2195-Silk Road

20170623-DSCF2206-Silk Road

20170623-DSCF2212-Silk Road20170623-DSCF2216-Silk Road

20170623-DSCF2218-Silk Road

Quand tu pic nique près d’un stand de pomme et qu’on t’apporte ensuite de confortables matelas pour la sieste, que demander de plus ?

20170623-DSCF2208-Silk Road

 

Plus on s’est approchés du Tadjikistan plus c’était aride avec moins de cultures. Nous avons trouvé un super camping spot entre deux cabanes de bergers. Invisible depuis la route, plutôt calme, l’emplacement idéal. Hélas après la nuit tombée la première camel spider est arrivée (on n’a pas de photos mais une petite recherche Google vous donnera une impression de la bête), et a été suivie par 5 de ses congénères à différents moments de notre soirée ! Elles ne sont pas vénéneuses mais assez impressionnantes, surtout de nuit quand elles sont attirées par la lumière de la frontale et donnent l’étrange impression de nous foncer dessus ! Autant dire que Flo était plutôt ravie de pouvoir de réfugier dans la tente une fois toutes les affaires rangées !!!

20170624-DSCF2236-Silk Road

20170623-DSCF2224-Silk Road

Rencontre avec un petit âne dans la cabane des camel spiders

 

20170623-DSCF2223-Silk Road

20170624-DSCF2230-Silk Road

En Ouzbekistan il est impossible de trouver de l’essence, nous avons donc du nous en procurer au marché noir (pas si noir que ça puisqu’il est très facile de trouver des vendeurs ambulants au bord de la route). La plupart des voitures roulent au gaz et les stations essences du bord de la route sont maintenant abandonnées ! Nous qui avons l’habitude d’y trouver toujours de l’eau et des goûters nous avons du faire plus de provisions dans les markets !

20170623-DSCF2202-Silk Road

20170624-DSCF2234-Silk Road

Essence « fanta » pour notre réchaud !

Nous avons pu dormir à la belle étoile à quelques kilomètres de la frontière tadjike chez une adorable famille, quel plaisir d’avoir un peu d’air et pour une fois pas de moustiques !

20170625-DSCF2239-Silk Road

Depuis l’Ouzbékistan les boulangers sont fréquents en bord de route et l’odeur du bon pain cuit dans des fours en terre nous met régulièrement l’eau à la bouche ! Encore une fois Martin a parlé de son cousin boulanger 🙂 Et voici comment le pain est fait ici !

20170625-DSCF2240-Silk Road20170625-DSCF2244-Silk Road

 

 

Une réflexion sur “Vélo bikram en Ouzbékistan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s