La gazette du mécano en Iran

Un bon voyage à vélo s’accompagne forcément d’une bonne gazette du mécano ! Sachant que nous partions vers l’Asie Central nous avions tout préparé pour pouvoir réparer au maximum nos vélos de manière autonome. Une petite sacoche entière de Martin y est consacrée : câblage pour freins et derailleurs, freins, boîtier de pédalier, outils, lubrifiant etc… De quoi prendre soin de nos jolies montures qui n’ont toujours pas de noms. D’ailleurs n’hésitez pas à nous proposer des idées en commentaire !

Pour anticiper les pires problèmes et avec l’expérience de notre précédent voyage en tandem, durant lequel un de nos pneus avait explosé, nous sommes partis cette fois ci avec un joli pneu de secours difficile à trouver en Asie centrale. Ce dernier peut être vu sur nos photos du début de voyage… Oui car en Arménie, notre pneu de secours est resté dans un champ après qu’on l’ait négligemment oublié en rangeant la tente.

Le début du voyage en Iran est donc rythmé par une recherche de pneus, étant donné que c’est le dernier pays où l’on pourra trouver facilement le graal du pneu : les fameux « Marathon Plus Tour » quasi increvables de Schalwbe.

Nous allons donc trouver notre bonheur dans deux magasins de Tabriz, première grande ville iranienne sur notre chemin.

C’est au magasin « Saeed Mohammadi Bike Shop » que l’on peut trouver du shimano et autres composants de qualité.

Mais c’est chez « Alamir Commerce » que l’on trouvera nos pneus parmi une très large sélection de pneus Schalwbe ! Ce sont des vrais passionnés de vélo, qui tiennent leur boutique depuis 3 générations. En tant qu’amateur de vélo et de bricole, on se sent à la maison ici 🙂 Du coup, on en a pris deux pour être tranquilles pour la suite !

Mais voilà qu’après à peine 1700km, la roue libre de Martin montre déjà des signes de fatigue ! Alors pour les non geek de vélo, la roue libre se situe dans le moyeux de la roue arrière. C’est ce qui permet de ne pas pédaler en descente, et ne pas être « fixé » à la roue arrière comme sur les tricycles pour enfants ou les fixie pour les plus grands enfants bobos ^^

Lorsque la roue libre se bloque dans une descente à 60km/h, cela fait très bizarre ! Il faut alors se mettre à pédaler super vite et ralentir aussitôt ! On avait déjà eu ce problème avec le tandem mais c’était passé après quelques kilomètres (@Pierre-Alain, je te conseillerais tout de même d’ouvrir la roue libre pour la nettoyer et vérifier que tout va bien, cela peut être dû à un petit cheveu ou fil coincé).

Première halte de réparation du voyage en pleine nature. Martin tente de lubrifier la roue libre, mais cela est difficile sans démontage.

Normalement, les moyeux shimano XT sont censés être de grande qualité (gamme XT) , mais on apprendra par la suite que les deniers modèles sont très mal adaptés pour les velos de randonnée car peu robustes. En effet, pour gagner en poids, Shimano a décidé de mettre des composants en aluminium au lieu de l’acier. Il est vrai que depuis le début du voyage nous n’epargnons guère nos montures, mais la durée de vie annoncée par shimano est autour de 10.000 à 20.000km. En lisant les forums et les commentaires des sites marchands, on retombe sur beaucoup de témoignages similaires de gens qui ont eu le même problème avec la roue libre du moyeu Shimano XT. Peu rassurant… D’autant plus que les roulements ne sont pas protégés contre l’humidité, boue etc… Quand on a ouvert le moyeu de Martin, on a pu constater cela… Du coup, on vous recommande de repasser sur une gamme de moyeux LX qui apparemment serait encore en acier (cf. Forums) voire de passer aux moyeux DT Swiss bien plus onéreux avec lesquels Martin avaient longuement hésité lors du montage… Le choix des moyeux est primordial pour un vélo de randonnée, car un voyage ne les épargne guère.

Dans l’impossibilité d’ouvrir la roue libre de Martin, c’est parti pour une session de jeep organisée par une dizaine d’iraniens souhaitant nous aider. En route vers Zanjan qui possède quelques magasins de vélos un peu mieux équipés.

Et là, le drame… Un des ressort et 2 cliquets sont déjà cassés !

L’équipe décide alors d’enlever les pièces cassées pour nous permettre d’aller à Téhéran chez un ami distributeur de vélos et de pièces de vélos pour l’Iran. Martin sera tout fou d’arriver dans cette caverne d’Ali Baba du vélo et de pouvoir réparer son vélo avec du bon matériel.

Et nous voilà chez Hamid, connu en Iran car importateur de vélos. Un mécanicien de l’équipe nationale de cyclisme d’Iran s’occupe de changer le moyeu et de rayonner la roue arrière de Martin. Nous voilà rassurés et prêts à repartir vers l’Asie centrale !

Il faut être honnête, sans l’aide de tous les iraniens qu’on a rencontré, cela aurait été dur. Ils ont tous fait des pieds et des mains pour nous aider ! Alors un grand « Merci » comme on dit en Iran 🙂

(Pour information, internet en Iran c’est pas très efficace, du coup c’est assez compliqué d’écrire des articles.  Mais on espère donner des nouvelles un peu moins « techniques » rapidement)

7 réflexions sur “La gazette du mécano en Iran

  1. Ah ! les mécanos iraniens !!
    Un mécano de l’équipe d’Iran nous avait soudé une dent en aluminium sur un plateau cassé. Oui, soudé en aluminim :O Ce qui serait tout bêtement impossible en France, et nous a sauvé car cette pièce n’existait pas en Iran… Et c’était à Sanandadj. Ils sont vraiment incroyables 🙂

    Bien noté pour le conseil ! Je vais m’occuper de ce tandem 🙂
    Et j’aurais des questions à te poser pour acheter un gravel bike 😉

    Bonne chance pour les visas !

    Aimé par 2 personnes

  2. Oh bah j’ai bien du mal à vous laisser un commentaire ! Nous sommes au Japon, à Osaka. Auriez vous des petits tuyaux pour nous? Nous avons un mois pour se balader avant de prendre le bateau à fukukoa vers Busan ! On devrait traverser l’ile de Shikoku …On se croise en route ?!

    J'aime

    • Salut! On a beaucoup aimé Kyushu où on a passé deux semaines et demi (des petites routes superbes et les gens adorables) et on est maintenant sur Shikoku à Susaki. On prend dans environ trois jours le ferry pour Wakayama. Vous prenez où et quand le ferry de votre côté? 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s