Il était une fois un thé turc…

Pour vous mettre dans le bain, deux petites anecdotes sur la Turquie :

  • Alors qu’il faisait presque 40°C sur la route, un camion s’arrête et nous explique qu’il fait trop chaud pour rouler, et nous propose de monter dans son camion avec le tandem pour qu’il nous amène où on veut. On a du « batailler » pour continuer par nos propres moyens 🙂
  • On passe une soirée avec des pompiers et leur famille qu’on a rencontré la veille. L’un d’entre eux s’évertue à nous expliquer quelque chose. Rien à faire, l’anglais basique de ses copains ne suffit pas. Il téléphone alors à un de ses amis qui parle mieux l’anglais, on nous le passe au téléphone : Notre ami pompier est en fait platement désolé car il a de la famille chez lui, et du coup on ne peut pas dormir chez lui ! Il est vraiment désolé qu’on ait dû aller à l’hôtel. La prochaine fois on viendra chez lui sans aucun problème 🙂

C’est donc baigné de gentillesse et d’hospitalité que nous avons terminé notre voyage en Turquie !

Ici tout commence par un thé. Qu’il soit 7h du matin, 15h ou même 23h, on nous invite toujours boire un petit thé. Et encore plus en période de Ramadan !

On passe en vélo dans un petit village, on voit au loin des mains se lever : « çay, çay ! »Et c’est parti pour une petite discussion, 2 ou 3 thé qu’on partage tous ensemble, des explications sur notre voyage, « Utch Aïe » = 3 mois, on est marié, il fait chaud en Turquie et autres sujets si l’on arrive à parler anglais 🙂 Et à chaque fois qu’on repart on a le droit à plein d’au-revoirs émouvants et on se dit que la Turquie est vraiment exceptionnelle ! Nous n’avons jamais eu un aussi bon accueil qu’ici. On aime toujours autant la Serbie ^^ mais la Turquie joue sur un autre niveau ! On ne s’est jamais senti aussi bien dans un pays lors de notre voyage. Ici on se sent en sécurité, en cas de problème on est sûr que les gens nous aideront, c’est un pays qui rend Heureux !!! Quelle sage décision que d’être restés en Turquie !

Capture d'écran 2016-07-06 09.57.22

Nous sommes donc parti d’Istanbul le 20 juin en prenant un ferry pour ne pas se refaire la sortie de la ville. Direction Yelova sur la côte asiatique. C’est grosso modo lorsque nous sommes arrivés à Istanbul que les températures se sont mises à grimper. On est passé de 30°C à presque 40°C, autant dire qu’on roulait en permanence trempés de sueur ou d’eau fraiche de source de montagne.

Dès que l’on quitte les grandes villes, on recommence à faire plein de rencontres, mais en Turquie pas besoin d’attendre trop longtemps. En attendant le ferry, un vieil homme puis une famille viennent nous parler. On récupère au passage plein de bons tips pour la suite !  Puis dans le ferry, on a la chance de tomber sur un pilote de chasse de l’armée de l’air turque. Avec lui, les langues se sont très vite déliées : on a parlé du problème kurde, des attentats, de politique étrangère, de Charlie hebdo, du port du voile en France et de l’immigration en France. Martin était tout content de pouvoir avoir ce genre d’échanges.  Il est parfois difficile de s’y retrouver avec une Turquie laïque mais avec un Islam qui occupe un place très importante  🙂

DSCF3353

Le soir même on est accueilli par Nevsat à Orhangazi qui aura à cœur de nous faire découvrir plein de bonnes choses turques (Iskender Kebab en l’occurrence). Au programme, cours de turc, dégustation de baklavas, çay, et un peu de politique aussi : toujours très intéressant d’avoir un point de vue autre que celui de nos médias en France ^^

DSCF3360

DSCF3362

Petit cours de turc : il nous sera très utile et impressionnera toutes les personnes que l’on rencontrera par la suite !

Le lendemain soir, direction Iznik, ou Nicée de son nom antique, qui abrite des vieilles églises orthodoxe. La chaleur nous « coince » au bord du lac et on nous laissera planter la tente au bord du lac. Le soir même on nous invite à rompre le jeûne du ramadan puis on passe une soirée très marrante avec Levant, le coach de l’équipe nationale d’aviron de la Turquie qui prépare les JO de Rio. Là c’est open thé jusqu’à 23h et les amis de Levant n’arrêtent pas d’arriver !

DSCF3366

DSCF3365

DSCF3367

Malgré les fortes chaleurs, il faut bien partir. On essaye toujours de se lever tôt, mais étant donné que la température redevient agréable quand le soleil se couche, et qu’on ne passe jamais la soirée seuls, difficile de se coucher tôt et donc de se lever tôt ! Du coup c’est grosses douches à chaque source, et concours de T-Shirts mouillés pour Flo quand personne ne regarde 😀

DSCF3370

Pour aller à Ankara nous avons fait le choix de ne prendre que des petites routes « scenic » d’après notre carte achetée en Grèce. Résultat c’est magnifique, on est seul, et ça grimpe ! Mais ce sont le genre de paysages et routes qui rendent heureux d’être en vélo 🙂

DSCF3375

Des champs d’oliviers

DSCF3377

DSCF3378

Petite pause picnic et inspection de La Bête capricieuse ce jour là. Les règles du Ramadan varient en fonction des villages. Ici impossible de trouver une auberge ouverte. On terminera le picnic avec tous les enfants du village autour de nous !

Petite séance #cute #doggy pour JF et Armand : Oscar le toutou a eu le droit à la tong  droite de Martin en cadeau. Il s’était en effet fait piquer la tong gauche en pleine nuit par un toutou sauvage sous son nez ! Impossible de lui courir après dans le noir !

DSCF3379

 

DSCF3383

Il est content Oscar !

Après cette pause à l’ombre avec Oscar, nous filons à Bilecik nous sommes accueillis par Hakan. Ici tout le monde le connait : il est responsable de la fédération de vélo pour la ville, il organise tout au long de l’année des sorties vélo dans la région, il anime des interventions pour expliquer aux jeunes et aux conducteurs les règles à suivre pour partager la route entre voitures et vélos. Hakan s’est même lancé en politique. Bref en plus d’être adorable,il est partout et ne s’arrête jamais.

DSCF3387

Inspection de la roue libre capricieuse à Bilecik. Les plus affutés reconnaitront Hakan notre ami avec qui nous sommes passés à la TV !

Le soir Hakan nous conduit à la fête d’Iftar (rupture du jeûne du ramadan) qui est organisée dans chaque quartier, village etc… tous les soirs à l’heure du coucher de soleil. Tout le monde mange la même chose dans un plateau en plastique. çorba, pates au yaourt, riz pilaf, pois chiches sont la base de ce repas avec quelques nuances selon les villages/villes. La 2nde boisson nationale (Ayran) accompagne aussi ce repas. Après la prière du muezzin, c’est le coup d’envoi du repas. C’est un moment très chaleureux et agréable. Tout le monde se rassemble et mange sur une même et grande table. Et la première fois, les Pralines se sont faites surprendre par la rapidité avec laquelle les gens mangent leur repas. En 5 minutes c’est expédié après un cul sec de bouteille d’eau. Si bien que ce soir là, on s’est retrouvé tout seul au bout de 15 minutes à terminer notre plateau. Les fois suivantes, on était sur les starting blocs aussi. Petit fait amusant : Martin mangeait encore plus que les personnes qui jeûnaient… il piquait dans le plateau des autres 😀

DSCF3388

Iftar dans un quartier de Bilecik

Ce soir là, on partage l’Iftar avec Ahmed et un autre afghan pachtoune ayant fui le pays il 6 mois. Depuis ils vivent en Turquie et sont aussi très heureux de l’hospitalité de ces derniers.Le plus grand était interprète pour l’OTAN et l’armée américaine. Au départ des US, les talibans ont commencé à harceler toutes les personnes ayant travaillé avec l’armée américaine ou OTAN… DSCF3392

 

Le lendemain matin, on prend des forces avec un soupe traditionnelle pour le petit déjeuner. C’est une des nombreuses choses qu’Hakan racontera à la TV 🙂 On reprendra même un seconde ! En tout cas, tous les turcs à qui on a montré la vidéo étaient mort de rire quand ils apprenaient qu’on avait pris une soupe traditionnelle au petite dej !DSCF3401

Les coulisses du tournage :

Il y a eu un autre article sur nous :

http://www.bilecikolay.com/haber/10835/72-gun-once-bisikletle-yola-cikan-cift-bilecike-ulasti.html

Et la video 🙂

Et après la TV, on repart vers 11h30 sous un cagnard pas possible… La route est tellement chaude que le goudron fond et colle à la roue ! En côte ça ne pardonne pas !

DSCF3411

DSCF3414

Le goudron fondu sur le garde « boue »

DSCF3416

 

La route est à nous ! On zigzag entre les montagnes : une des plus belles parties de notre voyage !

En fin d’après midi on arrive vers Maysilar un petit village, Özgür nous arrête pour nous inviter prendre un thé. Notre objectif de la journée était d’attendre le pied d’un col qui s’avèrera terrible le lendemain. Mais Özgür tient à ce que nous passions la soirée avec lui ! Et hop, il nous trouve une chambre à la coopérative où les vers à soie sont élevés, on se douche rapidement et on arrive pile à l’heure pour l’iftar ! Ici, les filles et les garçons ne mangent pas ensemble. Flo se fait donc plein de nouvelles copines et Martin mange avec les anciens du village ! Et ce soir là, on mange à vitesse grand V comme les turcs ^^

Comme vous pouvez le constater, les femmes turques sont plutôt bien en chair. Du coup Flo passait sont temps à se faire tripoter partout : « Oh mais tu es mince ! ». On pense d’ailleurs qu’on a pris quelques kilo en Turquie : les gens insistent pour qu’on mange, qu’on se resserve, re-resserve ! Et après le repas, c’est partie pour les pâtisseries !

Du coup le lendemain matin, on se retrouve à 20 km du col, la chaleur est déjà très présente vers 9h. Après de nombreuses pauses, on attaque le col vers 11h30… l’heure fatale puisqu’on mettra 2h à le monter. La pire journée du voyage du point de physique !

DSCF3452

Pralinette a tenu bon, mais il fallu faire des pauses dans les pentes à 12% car les Pralines étaient en train de caraméliser !

Une fois atteint le sommet, nous arrivons dans un tout petit village où trois hommes nous appellent pour prendre un thé. On décide d’aller d’abord au market acheter du pain et du fromage frais pour le midi (dans ce village tout était fermé). On rejoint ensuite nos trois amis qui s’avèrent être des pompiers qui ne font pas le ramazan pour assurer leur mission. Ils ont donc leur propre samovar dans ce village où tout est fermé. Rapidement, on se fait inviter à manger dans la « kitchen » de Karamane. On est donc escorté par le joli camion de pompier jusqu’à la fameuse « kitchen »

DSCF3453

DSCF3455

La vue depuis la cuisine

DSCF3458

La fameuse cuisine avec Mehmet qui nous prépare un BBQ de dingo !

On passe donc un déjeuner en compagnie de Mehmet, Karamane et Fatih. Les Pralines étaient un poil flippées de faire un  si gros feu sous les arbres, mais avec les pompiers on se sent tout de suite mieux 🙂

DSCF3459

On se donne RDV le soir même à Nallihan mais la chaleur et les côtes auront raison de nous ce soir là…

DSCF3462

Il est finalement plus raisonnable de s’arrêter dans un petit village pour se reposer car Martin a pris un petit coup de chaud aujourd’hui. Le village est si petit qu’il n’y a pas de market – fait assez rare en Turquie ! Mais à la mosquée on nous accueille tout de suite et nous propose de manger le repas de l’iftar avant tout le monde ! On refuse et on explique qu’on préfère attendre l’heure officielle ! Ici encore Pralinette passera le repas avec de nouvelles copines tandis que Martin partagera son pide du ramadan avec quelques anciens du village. C’est d’ailleurs à ce moment qu’un vieil homme au visage souriant et serein nous proposera en turc de venir chez lui ! Les quelques mots que l’on connait désormais suffisent pour comprendre les invitations 🙂

DSCF3463

Petite toilette devant la mosquée avant l’iftar

Ce soir nous ne passerons pas encore la soirée seuls et en tente !

DSCF3466

Notre famille d’accueil pour la soirée

Le lendemain matin, on nous a préparé le petit déjeuner turc : tomates, concombres, çay, fromage et pain pide accompagné de miel : miam ! Ensuite viennent les adieux avec les arrières grand mère et copines du village. Nos hôtes souhaitent que nous restions un jour de plus… c’est vraiment impressionnant pour nous de voir à quel point les gens sont gentils avec nous. La Turquie est vraiment extraordinaire, on en sortira tout chamboulé !

Ce matin, on s' »enfile » les derniers 14km qui nous séparaient de Nallıhan. Objectif de la journée : se reposer et trouver une TV pour les huitièmes de finale entre la France et l’Irlande 🙂

DSCF3467

En arrivant en ville, on retrouve en terrasse nos amis pompier qu’on devait retrouver la veille. Du coup après le match gagné par la France comme ont pu le constater les gens du café avec les cris de joie de Martin, on se retrouve pour une visite de la ville by night et boire du thé avec tous nos amis ! Ce soir là, ce sont les gens qui tiennent le petit hôtel de la ville qui viennent nous chercher pour rompre le jeûne ensemble ! On se fait donc inviter à l’hôtel 🙂 et le lendemain matin, la gérante de l’hôtel se prendra en photo avec nous après de longues accolades amicales !

DSCF3468

Petit café turc (et non pas de thé ici !) avec un dessert traditionnel dans le vieux bazar ottoman

DSCF3469

Une soirée à boire du thé, à rigoler et à papoter !

Après Nallıhan, les paysages changent radicalement ! La végétation disparait pour laisser place de grandes étendues arides.

DSCF3470DSCF3474DSCF3476

Le soir même nous arrivons dans le très jolie ville de Beypazarı. Hakan, notre ami de Bilecik, a prévenu de notre arrivée le service culture de la ville dirigé par Zafer. On est donc accueilli par Zafer en centre ville, puis on rejoint son bureau car la presse nous attend de pied ferme. Ce sera donc notre seconde interview du voyage !

DSCF3478

Le journaliste amusé de nos aventures !

 

DSCF3479

Voilà notre cher Zafer et notre journaliste 🙂

Voici l’article paru dans la presse :

http://www.beypazariajans.com/

DSCF3483

Ouf ! on a réussi à arriver avant l’orage qui menaçait toute la journée : la route principale est rapidement inondée.

Ce soir là, la municipalité nous offre la nuit à l’hôtel ! Merci à Zafer, au maire que nous avons rencontré et à Beypazarı !

DSCF3489

Ce soir nous découvrirons iftar dans une grande ville. La municipalité a changé ses plans au dernier moment suite à l’orage, le repas sera dans un grand hangar. Nous sommes au moins 1000 personnes, c’est très impressionnant ! A Beypazarı, les filles et garçons sont mélangés. On pourra donc manger tous ensemble.

Flo a du succès ce soir 🙂 Les filles de la sécurité veulent toutes parler anglais avec elle et se prendre en photo ensemble !

 

 

DSCF3497

Les bouteilles de gaz pour le thé aux couleurs traditionnelles de l’empire ottoman

On arrivera le lendemain à Ankara dans une ville tentaculaire mais plus agréable à vélo qu’Istanbul. On rencontrera Baran, un jeune turc de 22 ans qui fait des études d’ingénieur. On l’invitera à boire quelques bières (nos premières depuis très longtemps). Baran accepte car il n’est pas musulman : une grande première pour nous ! Du coup on a eu de grandes discussions sur la place de l’Islam en Turquie, son rôle grandissant, la politique d’Erodgan et bien entendu comme souvent on a abordé le sujet de Charlie Hebdo et du 13/11 !

Ce soir même nous apprenions l’attentat à l’aéroport d’Istanbul… Nous étions avec un autre ami turc, et ils sont assez critiques envers le gouvernement et se pose la question de l’avenir de la Turquie…

Pour nous la Turquie aura été de très loin la meilleure partie de notre voyage, les gens sont vraiment extraordinaires et l’hospitalité turque n’est pas un mythe ! On ne s’est jamais senti aussi en sécurité, et jamais senti seul (rares sont les moments où nous n’étions que tous les deux !). Les gens sont très ouverts d’esprit avec les étrangers, même si nous n’avons pas la même culture ou la même religion. Bref on était très heureux en Turquie !!!

Une réflexion sur “Il était une fois un thé turc…

  1. Avec votre petit reportage, je me sens près de vous mais à cet endroit j’aurais aimé être à votre place (séquence jalousie).

    Bon voyage pour la suite,

    Sven

    Moi aussi, je me voyais bien devant cette lumière magique, seule avec mon amoureux…

    Passionnant votre récit sur la Turquie « profonde » et sur vos rencontres si chaleureuses, sous le cagnard…

    Plein de bises à vous deux,

    Clarisse

    ________________________________

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s