Délices grecs et turcs

Dans cet article, nos découvertes culinaires grecques et turques préférées et quelques recettes pour les découvrir chez vous aussi 🙂

Grèce

Côté boisson en Grèce nous avons bien sûr dès le premier soir goûté au fameux Ouzo, boisson anisée à laquelle on ajoute de l’eau,… ou pas plusieurs personnes le boivent sec dans la famille de Panos !

DSCF3106

Premier (et pas dernier) Ouzo en Grèce !

Nous avons aussi découvert en Grèce que la fêta est délicieuse chaude, nous ne la connaissions qu’en salade. Deux idées de recette très rapide à réaliser :

  • Pour l’apéritif : placer un bloc de fêta dans un plat allant au four, couvrez de lamelles de poivrons et piments, un filet d’huile d’olive et enfournez une quinzaine de minutes environ à 180°/Th6 (temps indicatif avec notre four d’étudiant qui ressemble plus à un grille pain qu’à un four !). A déguster bien chaud sur des tranches de baguette, un régal !
  • Une sauce minute pour les pâtes : mettre les pâtes à cuire, idéalement avec des lamelles de piments dans l’eau qui parfumeront les pâtes (à retirer en fin de cuisson si vous ne souhaitez pas que le plat soit trop épicé). Pour 4 personnes coupez en tous petits morceaux un bloc de fêta, coupez en lamelles un demi poivron, ajoutez du persil ciselé et le jus d’un citron. Mélangez tout ça avec les pâtes cuites et de l’huile d’olive et régalez vous !
DSCF3241

Rien ne vaut une fêta chaude après une « douche » dans la rivière du coin

 

Turquie

Côté boisson

Nous avons découvert en Turquie que les cafés s’appellent des « Jardins de thé » ou « Cay bahçesi » en turc. L’équivalent des Bier Garten allemands. C’est dire à quel point le thé est une institution en Turquie !

DSCF3369

Jardin de thé

Il est préparé dans une théière de type samovar. Il faut d’abord faire bouillir l’eau dans la théière du bas. A ébullition, l’eau est transvasée dans la théière du haut où les feuilles de thé sont ajoutées. Puis on remet de l’eau dans la théière du bas et on la fait chauffer à petit feu (ça met du coup une vingtaine de minute pour arriver à ébullition).

samovar

Pour un verre de thé on verse d’abord le thé très infusé (théière du haut) puis on ajoute de l’eau chaude (théière du bas). Tout le monde en Turquie met beaucoup de sucre car ils boivent le thé très fort (un ou deux morceaux par petite tasse). Dans les magasins il est habituel de trouver des sachets de sucre de 5kg !

Nous avons aussi découvert la boisson nationale turque : l’Ayran. C’est une boisson salée à base de yaourt. Délicieux, en particulier avec un kebab ou un plat un peu épicé. Si vous voulez tester à la maison rien de plus simple : mixer/mélanger au fouet ou au batteur un yaourt (de chèvre ou de brebis pour que ça ait plus de goût mais vache ça marche aussi) avec la même quantité d’eau. Ajoutez une pincée de sel et le tour est joué !

On était aussi complètement fan de l' »acili salgam » (prononcer adjili shalgame) qui est une boisson fermentée de jus de carotte violette. C’est assez spécial, on l’aime, ou pas du tout ! Une boisson très sympa pour l’apéro, on a regardé sur internet mais on n’a pas l’impression que ça se trouve en France. Dommage, car ce serait parfait pour un apéro sans alcool et ça changerait des classique sodas bourrés de sucre.

DSCF3304

Nos deux boissons fétiches 

Et côté petit plats

En Turquie, on a continué à se régaler de salade. Plus de fromage dedans mais des épices et beaucoup de persil.

DSCF3305

Et la grande découverte grâce à notre Airbnb d’Istanbul : le « Adana Kebab » (Adana est une ville tout au Sud et au milieu de la Turquie). Il s’agit d’une brochette de viande hachée et bien épicée qui est grillée. Martin n’a pas cessé ensuite de rechercher ce plat partout où on allait !

DSCF3306

Quand on était en Cappadoce on a trouvé le Graal du Adana Kebab, en version au mouton avec en dessous un mélange de menthe et d’épices. Martin était plutôt content comme vous le voyez sur la photo en dessous (et non ce n’est pas que Flo qui est gourmande hihihi).

DSCF3546

Content !

On a aussi goûté de délicieux chausson au fromage de brebis, des piments et aubergines grillés au barbecue par nos copains pompiers, etc. En Turquie, ce qui était surtout formidable, c’était tous ces moments partagés avec des gens rencontrés dans les villages, station service, qui après nous avoir fait de grands signes nous invitaient prendre le thé, manger, dormir… Ah les turcs ! Ils restent dans nos coeurs comme les gens les plus hospitaliers jamais rencontrés. (et après avoir lu pas mal de blogs de voyage à vélo depuis notre retour c’est l’impression de tous les voyageurs, même ceux qui viennent de passer plusieurs mois en Asie sont impressionnés par l’hospitalité turque).

Une réflexion sur “Délices grecs et turcs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s